29/06/2009

Un dimanche revigorant

Je suis très attaché à ma région l'Alsace. Le dimanche s'est déroulé à merveille avec un soleil d'été qui réjouissait plus d'un. Pourtant de nombreuses animations bruillantes mettent une tache sur ce magnifique tableau. Concours de jet de ski sur nos plan d'eau, rallyes voitures. Les marchés aux puces qui sont manifestement pacifiques polluent l'environnement mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus inquiétant. Dans ce monde de consommations beaucoup d'énergie et gaspillage. L'homme avec sa science laisse-t-il aussi une place aux animaux et à la nature ? Regarde-t-il l'évolution de la faune sauvage et ses habitants ? Respecte-t-il les distances minimales pour que la vie puisse s'épanouir serènement. Les oiseaux en particulier qui risque de quitter leur couvée. Certains sont d'excellent imitateurs: le geai peut imiter le chat qui miaule ou le bruit de l'eau qui coule à la perfection. Dans nos forêts, l'oiseau crie, chante, siffle, babille, gazouille, pépie. La pie jacasse, l'oie cacarde, la poule glousse, l'alouette tirelire. Avons nous encore l'oreille assez attentif pour les écouter ? Ou connaissons nous seulement les voix de nos portables et de nos baladeurs ? Notre cerveau a lui aussi besoin de repos ne l'oubliez pas. Agréable semaine !

19:11 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

04/05/2009

Joli mois de mai

Parfois ensoleillé ou encore nuageux, le mois de mai nous réserve ses surprises avec ces journées bien souvent plus détendues. Hier le soleil apportait son réconfort. Aujourd'hui il pleut par moments. Une petite araignée tisse sa toile dans l'ouverture de notre poubelle à la cuisine. Fière et immobile, elle attend une mouche maladroite qui fera son plat préféré, sans se rendre compte que son piège est trop fragile et mal placé. Emplacement idéal pour attraper une proie, mais trop imprévisible et mal venu. Cela ne le décourage pas. Chaque jour suffit sa peine. Aujourd'hui, je vais au travail chaudement et comme mon ami, je ne sais pas trop ce qu'il m'attend.

18:25 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2008

Arté reportage

Au Mali, les enfants font plusieurs kilomètres pour aller à l'école, ils se retrouvent dans des classes qui atteignent plus de cent élèves. Ils partent à pieds de bonne heure lorsqu' il fait déjà plus de 25°. Les parents grâce à leurs progénitures apprennent à lire, eux qui n'ont pas eu la possibilité. Leurs enfants peuvent à présent leur transmettre le savoir.

18:25 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/11/2008

Les Islandais du Schlossmatt

Il fait un temps gris humide et froid. Avec mon épouse et notre fille, nous sommes allés visiter une ferme d'élevage de chevaux dans les Vosges près de Munster. A Wasserbourg nous laissons notre voiture près de la mairie. Il y avait déjà quelques centimètres de neige. On nous enmène au lieu dit du "Schlossmatt" en 4X4. Là, de magnifiques chevaux Islandais nous attendaient, cachés par une forêt derrière une colline dans une petite ferme rustique ou toutes sortes d'animaux domestiques nous font un accueil chaleureux malgré un paysage hivernal. Nous redescendons dans le village quelques heures après notre visite par un chemin forestier couvert de neige. Nous arrivons sur des sentiers plus étroits, nous glissions sur les feuilles mortes, nous faisions quelques chutes amusantes dont la neige amortissait les chocs. Nous sommes arrivés au parking bien trempés.

18:51 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/11/2008

Enseigner

On ne peut rien enseigner à autrui. On ne peut que l’aider à le découvrir lui-même.
Galilée

Lorsqu'on vient au monde, nous voyons pour la première fois le soleil, enfant c'est la chose la plus impressionnante que nous découvrons après la maman. Si nous sommes heureux c'est lui que nous souhaitons dessiner en premier. Tout le monde sait qu'il existe, des millions de personnes l'on découvert, mais il faut que l'on se rende compte de nous-même. Comment font-ils ceux qui n'ont pas la vue. Ils savent qu'il existe pas sa chaleur... hé bien aujourd'hui, il n'a pas beaucoup brillé par sa présence.

18:15 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/07/2008

Auteur inconnu

C'est celui qui t'impose les plus dures épreuves qui te fera voir le plus de pays." Proverbe Balari

Ne sois pas triste...

Ce que tu vois aujourd'hui, ce n'est pas moi. Ce n'est qu'une enveloppe qui m'a été prêtée, le temps d'une vie terrestre. Elle m'a permis de te connaître et de t'aimer à ma façon.

Mon vrai moi, l'Âme que je suis vient de traverser une nouvelle étape vers l'accomplissement de soi. Ne sois pas triste, sois heureux(se) pour moi. Là où je suis, la Lumière et l'Amour m'enivrent puisque, en plus de nager dans un Océan d'Amour limpide, j'ai emporté avec moi celui que tu m'as si gentiment et inconditionnellement offert!

J'aimais la Vie, tu le sais bien. La mort physique, ce n'est pas la mort de l'Âme! Ce que j'avais à apprendre ou à faire dans cette vie-ci est accompli.

Je n'emporte que de bons souvenirs car, un événement triste ou encore un obstacle, dans mon ancien monde, est un privilège, c'est une occasion de GRANDIR qui est offerte, une occasion d'évoluer un peu plus à chaque fois.

S'il y a quelque chose que tu aurais aimé me dire, il n'est pas trop tard. Je suis maintenant "CONSCIENCE" ; je peux, par le fait même, percevoir tes pensées et tes vibrations les plus pures.

Ce soir ou même ici, installe-toi dans un coin calme, entre en toi, ouvre ton coeur et perçois mon image au centre d'un radieux soleil. Sens son incommensurable chaleur qui t'apaise et t'irradie. C'est à ce moment-là que je t'enverrai d'ici, tout l'Amour à l'état cristallin qu'il t'est humainement possible de recevoir!

N'OUBLIE PAS que c'est ici, EN TOI, que tu pourras toujours reprendre contact. Même si, parfois, tu ne me percevais pas, sois certain(e) que j'y serai tout de même!

TA VIE continue, la mienne aussi...
Rendez-vous dans une autre dimension, au moment opportun. Je t'y accueillerai.

 

 Goldman, Fredericks, Jones - Morning

Carole Fredericks , décédée le 7 juin 2001 sur scène (crise cardiaque) à Dakar, Sénégal.

 

09:27 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2008

Partager...


Dernièrement, j'ai appris qu'il y avait une famille où l'on n'avait rien mangé depuis quelques jours. C'était une famille hindoue. J'allai voir la famille en apportant un peu de riz.

Je l'avais à peine remis que la mère partageait le tas en deux et allait en déposer une moitié chez les voisins, qui se trouvaient être des musulmans.

Je lui dis:
- Qu'est-ce qu'il va vous rester à partager, vous tous ? Vous êtes dix pour ce petit tas de riz !


La mère répondit:
- Mais eux n'avaient pas à manger non plus...

C'est cela la grandeur.
                                                                          Mère TERESA

...Départagé

Les quatre petits enfants de mon ami m'entendaient dire et redire:

- Cette boîte de chocolat est pour vous tous les quatre: un, deux, trois et quatre, c'est bien entendu ?

Et quand au plus jeune je remets la boîte en répétant encore qu'elle est pour tous les quatre, le plus jeune aussitôt serre la boîte sur sa poitrine en s’exclamant :

- C'est à moi !  C'est à moi !

Alors, j'eus l'impression évidente de me trouver à une réunion très importante des grands de la terre !
                                                                Dom Helder CAMARA


Les grands de la terre n'oubliez pas :

 

La faim

Faim de pain.

    Dès que j’ai un creux
        je mange un peu.
    D’autres ne trouvent rien
        pour calmer leur faim.

Faim de justice.

    Parfois je suis égratigné
        dans ma dignité.
    D’autres sont écrasés
        exclus ou piétinés.

   
Faim de paix.

    J’aspire de tout coeur
        à la paix intérieure.
    D’autres tremblent de peur
        et même souvent en meurent.

Faim d’amour.

    J’ai la chance d’aimer
        et chaque jour d’être aimé.
    D’autres n’ont personne
        que la vie abandonne.

Faim de Dieu.

    J’ai un Dieu d’amour
        et de paix chaque jour.
    D’autres cherchent le sens
        d’une vie de démence.

Seigneur,

    Calme notre faim,
         notre soif d’amour.
    Montre le chemin
        qui mène à ton jour.

    Sème à travers nos âges
        douceur et tendresse
    Souvenir de ton passage
        de l'éternelle jeunesse.

Dom Helder CAMARA

16:56 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Ceux qui cherchent ...

... une pensée aux visiteurs qui se trouvent devant une page qui ne se renouvelle pas. Merci pour leurs visites :    Entre le rêve et la réalité 

11:12 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/04/2008

Je commence par quoi ?

Je souhaite reprendre mon blog sans savoir par ou je dois commencer.

« C’est toujours par le sommeil que les grandes choses commencent. C’est toujours par le plus petit côté que les grandes choses arrivent. » Christian Bobin

J'ai un peu honte d'avoir délaissé mon journal, même que les excuses ne manquent pas et peuvent être justifiées.

Vous arrive-t-il d'être déçus par soi-même, c'est ce que je ressens aujourd'hui !
Je n'arrive plus à honorer mon blog comme je le souhaite. Il me manque les idées et un peu d'imagination.
 

15:49 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/02/2008

Jouer avec les mots

Ecrire comme si je m'adresse à une personne en qui je me confis. Une personne qui peut-être moi, ceux qui me lisent se trouverons alors mes témoins. Rendre transparent les pensées pour un but d'édification.  La pensée de Boccace un poète Portugais du 19ème siècle me met sur la voie. "Mieux vaut agir quitte à s’en repentir que de se repentir de n’avoir rien fait. " Concrétiser mes pensées en donnant la forme de mots qui par des phrases me serviront pour partager cet instant présent perpétuellement.

21:57 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/02/2008

La bonne intention

Je m'arrête devant un passage clouté pour laisser passer deux femmes d'origine Africaine et un landau. Les personnes s'engagent sur le passage, une autre voiture me dépasse sans s'arrêter. Les piétons interloqués au dernier moment, font marche arrière pour éviter de justesse le choc et me dévisagent d'un air furieux. Elles souhaitaient passer, mais attendre qu'il n'y ai plus de voiture à l'horizon. Au lieu d'un sourire escompter des regards accusateurs me suspectaient d'avoir des propos inconscients aux conséquences graves.

19:20 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/02/2008

Maintenant

L'inspiration est là exceptionnellement et exceptionnellement je suis moi-même. Etre soi, c'est bien ce qui peut nous arriver de mieux. Pour que l'autre se retrouve en nous, être un miroir, un appui. Un ensemble qui forme la vie. Quelque chose de joli, de bien uni qui se construit. S'accepter, se trouver, s'étonner et se rencontrer. Imaginer, se multiplier, se raconter et en rigoler. Il faut oublier pour mieux se retrouver, se reposer pour s'activer pour simplement passer une bonne journée, se sentir intégrer dans notre société.

18:55 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2008

Ordinateur

 

Petite caisse rectangulaire extra plate, enfermant un écran et un clavier muni de chiffres de lettres points, virgule, apostrophe, astérie et j'en passe...

Cet appareil d'un âge déjà bien avancé souffle énormément pour ses trois ans. Toute la famille en est attirée comme un aimant, lui, mais le grand écran du salon, les petits dans nos chambres de "repos et le sommeil". Comment pas en perdre son âme ? Quelquefois, ils nous rendent service lorsqu'ils tombent en panne. Ils nous réconcilient avec nous-même. Aujourd'hui le jour de mon RTT, je décide de remettre toutes mes facultés au travail en faisant plus de cinq heures de marche. Malgré la pluie et la boue, je fais le tour de ma cité, en faisant une longue boucle par la campagne ou ni maison ni humain se trouvent sur notre chemin, avec un collègue de travail qui se trouve aussi en congé.  Subitement  mes inspirations reprennent le dessus et le soir les gambes flagellantes, je me remets à pianoter sur mon clavier. Voilà bien plus d'un mois que mon ordi a chaumé.

19:46 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/01/2008

Bonne et heureuse année 2008 !

Sincères voeux à tous pour cette nouvelle année ! Le virtuel de plus en plus important, une réalité a ne pas négliger. Pourtant,  toutes  réalités a besoin de considération, soyez  attentifs, marquez  ce nouveau départ en vivant pleinement avec sérénité, joie et amour.

Citation : La volonté d'un homme est son paradis, mais elle peut devenir son enfer. Anonyme

 

20:08 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

26/12/2007

Bonnes fêtes !

J'espère que mes lecteurs et fidèles visiteurs ont passé un agréable NOËL !

De tout coeur je leur souhaite déjà maintenant  une bonne et heureuse année 2008 !

10:38 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/12/2007

Aujourd'hui

Personne est à l'abri,    ne les oublions pas !

Sommes-nous en mesure d'être attentif ?

Prenons conscience de nos capacités, pour faire profiter les autres.

15:20 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/11/2007

Les choses vont bien trop vite ...

Tout va bien trop vite

J'aimerais pouvoir écrire tous les jours, quelques phrases quelques mots. Je suis heureux que l'on attend de moi des paroles bienveillantes. Pas très doué, mais le fait que l'on compte sur moi me fait plaisir. Comme beaucoup d'internautes, j'ai soif de lire et d'écrire, je propose à mes précieux lecteurs un site qui assouvit notre faim : Concours de Nouvelles des insomniaques  Merci à tous ceux qui me lisent,  à bientôt !

18:31 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/11/2007

Tout va bien !

Il y a des personnes qui peuvent se faire des cadeaux toute l'année. Moi je fais dons de mes étrennes à mon matériel domestique. En panne d'internet, mon modem était malade et j'ai eu beaucoup de mal à trouver comment le soigner. Seulement après dix jours, je lui offre enfin un raccordement tous neuf. Je ne vous raconte pas la santé et le débit qu'il a retrouvé. Notre cuisine se voit embellir d'un nouveau frigo et notre voiture d'un nouveau tuyau d'échappement. Gratifications pour mon ordinaire, en échange il me le rend bien ! Pourtant les vrais cadeaux du coeur, les plus précieux ne coutent rien et s'adressent aux humains. Savons nous les apprécier ? Nous le valons bien !

12:56 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/11/2007

Le radeau de la méduse

Il y a des situations qui ressemblent étrangement à la fresque. L'histoire ne dit pas s'il reste des survivants. Le quotidien ressemble à une agitation pas facile à surmonter. J'observe les naufrageurs, mourants ou virulents. Celui qui n'attend plus rien, l'implorant, le pernicieux, l'acerbe qui veut sauver sa peau. Notre entourage offre parfois ce tableau. Épreuves morale ou physique que je maîtrise que  par la foi et l'espérance.

12:59 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

07/11/2007

L'Euro paie rien

Solidarité, indépendance, liberté, reconnaissance  respect sont indispensables pour nous faire vivre nous les Européens. Ne nous laissons pas envahir par la monnaie qui confond, soyons attentif aux valeurs invisibles. Les bons sentiments sont importants pour notre développement et notre épanouissement, prenez-le comme argent content.

Bienvenue à DiverseCity ! 

13:15 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/11/2007

En ce moment

Les doigts dansent sur le clavier, ils font pétiller mes yeux. Allège mon esprit, nourrissent mes idées. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, un peu comme mes écrits. Être créatif transforme la vie, la rend agréable. Quoi qu'on fasse, ne restons pas inactifs le cerveau garde toujours sa fonction. A chaque instant remplir le néant par des sentiments. Prenons-le tel qu'il est pour être plus indulgent et reconnaissant envers chaque être vivant.

13:00 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2007

A quelques pas de chez moi

Une nichée de huit personnes se retrouve joyeusement devant un grand plat se servant chacun avec ses doigts. Des personnages aux visages rayonnants calmes et sereins occupent un trois pièces sans se bousculer. La bonne humeur et la chaleur humaine font économiser le fioul, pas besoin de cheminée leur confort est de se retrouver. Quelques pattées de maisons plus loin de belles résidences dégagent une atmosphère impassible ou les gens inaccessibles sont plongés dans leurs univers étroit et spacieux à la fois. Ils oublient de manger, ils connaissent alors la mauvaise humeur, s'alimentent  d'ordinateurs et de télés. Se réfugiant dans leur territoire privé qu'il ne faut pas déranger.

13:24 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/11/2007

Mon dimanche

Une nouvelle semaine s'annonce l'automne est bien là, les températures baissent. Le ciel est gris, le brouillard s'installe. Dans la journée le soleil apparaît épisodiquement et met en valeur les couleurs des feuillages comme pour embaumer les arbres avant le sommeil hivernal. Le vent détachent par ses tourbillons frénétiques les feuilles aux couleurs de feu et d'or formant alors rapidement un tapis épais et chatoyant. J'aime observer cette  nature qui se transforme, bien à l'abri derrière le double vitrage de mon appartement.

13:24 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/11/2007

Les jumeaux

Deux personnages bien opposés qui se rejoignent à certains moments. Ils ont des tempéraments et caractères différents, un peu comme celui qui sème et celui qui récolte. Le semeur se noie dans les activités, il ne verra sans doute jamais ces fruits, celui qui récolte aura pas d'effort à faire, il se repose sur le travail déjà fait, comptant sur l'opportunité. Ils sont ensembles à la recherche de la  perfection,  en ceci ils se ressemblent. Chacun retrouve son jardin secret, là ou pousse la fleur de l'espérance, la mauvaise herbe de la déception et de la colère,  quelquefois apparaîssent les fleurs éphémères et rares de la joie.

07:06 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/11/2007

Routines...

Il y a toujours des mobiles à se faire des soucis. Congés scolaires, mon épouse aux activités débordantes sort d'un stationnement pour accrocher la voiture d'un octogénaire qui fit une marche arrière lorsqu'il ne fallait pas. Point de blessé, mais de nombreux travaux de carrosserie. Un malheur ne vient jamais tout seul, notre frigo indique douze degrés maximum. Epuisé lui aussi demande maintenant à être changé. Mais qu'est-ce que sont tous ces petits problèmes ? D'autres en ont de bien plus importants ? Il reste la joie d'écrire et de partager mes pensées,  très important dans un monde en mouvement.

12:48 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/11/2007

Tout va bien !

Pour remplir mon blog, ma tête doit être vide. Pourquoi se croire heureux qu'en  accumulant. Par la pauvreté, nous pouvons partager. Avoir trop de chose ne donne pas cette envie. Lorsque les soucis interviennent ou que tout va bien,  je peux toujours écrire, me livrer, dévoiler le meilleur, mais aussi ce qui ne va pas.
Avoir espoir ne veut pas dire que les choses vont se produire bien, mais que les choses auront un sens. Vaclav Havel ...   je reçois cette phrase comme une révélation.

17:40 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2007

TNT

La TNT va rentrer dans nos familles. Dans la ville ou j'habite nous avons déjà le câble, la semaine prochaine, tous ceux qui se limitaient aux chaines hertziennes peuvent profiter de la TNT. Un choix qui ne fera pas que des heureux. Trop de diversités attirent les foudres de la dispute. Chacun voudra  regarder son propre programme télé.

16:41 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

20/10/2007

Sous le soleil

Au chaud chez moi, attiré par le soleil, je suis sorti malgré un doux vent du nord. J'ai pris mon livre et je me suis assis sur un banc. Le parc est vide, mais pas pour longtemps. Deux jeunes filles sortent d'un bâtiment. La benjamine pousse un landau, s'approche de moi. Elle interrompt ma lecture, - tu t'appelles comment  ? Je lui dis mon nom et en échange elle me donne le sien, celui de sa soeur, de sa maman, de son papa, de son chien qui l'accompagne et de sa poupée Lucie qui avec une paupière fermée nous fait un amusant clin d'oeil.

14:47 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/10/2007

En toute quiétude

Lorsqu'on est sensible, nos sentiments sont parfois tributaires des autres. Nos coeurs s'ouvrent comme une fleur ou se ferment rapidement comme la tortue dans sa carapace. Une vraie aventure s'engage avec moi et l'autre. Cela ressemble à un apprivoisement. S'estimer soi-même est aussi important que d'essayer de connaître son prochain. Une bonne appréciation de soi nous donne d'être accepté par l'autre, mais c'est tout de même plus compliquer que ça. Les conflits peuvent naître alors que l'on s'y attend pas et nous mettent alors en mauvaise posture. Demain une de mes amies va se marier et je suis invité. Je vais faire des rencontres ce n'est pas la première fois, mais chaque instant dans notre vie apparaît  sous un nouveau angle, c'est ce que j'appelle le trac. Je me retrouve alors comme un enfant dans l'étonnement  car  les évènements basculent de la manière que l'on s'y attend pas, bien souvent à notre avantage.

19:29 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/10/2007

Le commerce du blog

Je compare un blog un peu comme une boulangerie. Les gens viennent par nécessité se nourrir ou simplement par curiosité ou sympathie. Si le magasin est bien présenté et produit régulièrement, les clients, les lecteurs dans le cas d'un blog viennent spontanément et repasse avec joie. Si celui-ci rapporte moins, les fréquentations baissent. Un propriétaire qui s'absente trop souvent voit sa clientèle disparaîtra subitement.

19:24 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |